Compte prévention pénibilité

Prévention de la pénibilité et obligations de l'employeur

Avec l'entrée en vigueur des 6 facteurs de pénibilité le 1er juillet 2016, le dispositif est désormais en application pour l'ensemble des 10 risques prévus.
Pour chaque salarié de son entreprise, l'employeur évalue l'exposition et la reporte dans la DADS/DSN ou DTS et TESA


La pénibilité au travail se définit comme une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé.

Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) est entré en vigueur. Usine à gaz pour les uns, avancée sociale majeure pour les autres, ce dispositif, emblématique de la réforme des retraites, a fait l’objet de plusieurs modifications successives. L’employeur n’a plus de fiche pénibilité à établir et à remettre à son salarié mais communique via la DADS les expositions des salariés en appliquant le référentiel de sa branche qui identifiera quels postes, quels métiers ou quelles situations de travail sont les plus à risques.

Pour aider les responsables RH et HSE dans cette démarche souvent complexe et abordée avec des outils non adaptés à la mobilité de leur personnel et à l'évolution des situations de travail,  EUROSOFT PLUS, a développé la solution EUREKA Plus, un progiciel qui permet de structurer rapidement les expositions des salariés aux risques professionnels et de simplifier considérablement la gestion des obligations liées à la pénibilité au travail. 

Pour les utilisateurs SAP, nous proposons en revanche également d'exploiter pleinement le module intégré SAP EHSM.

Quelque soit la solution adoptée, vous disposez d'une solution plus adaptée et plus performante qu'un tableur Excel.